Le miel réunit l’Esat et Les Ruchers du Pays Blanc

Une vingtaine de travailleurs de l’Etablissement et service d’aide par le travail Jeunesse et Avenir conditionne le miel du gaec. Un partenariat valorisant.

À l’initiative d’Alain Rey, apiculteur en Brière, et du gaec Les Ruchers du Pays Blanc, les travailleurs vont prendre en charge le conditionnement agroalimentaire, de la mise en pot du miel, jusqu’à la mise en carton, tout en passant par l’étiquetage. Pour l’apiculteur, il s’agissait d’installer « un lien social. Lors d’une formation de quinze jours, je leur ai présenté les différents types de miel ainsi que le matériel. Très vite, ils ont appréhendé le produit, et ce partenariat me permet d’avoir plus de temps pour m’occuper des abeilles et des ruches, et d’effectuer plus de transhumances en chaland dans la Brière ».

Depuis quelques semaines, à raison de deux journées hebdomadaires, une vingtaine de travailleurs s’occupent de la mise en place du conditionnement du miel. Cette nouvelle fonction permet ainsi le développement des apprentissages et des capacités. Pour Catherine Tattevin et les monitrices d’ateliers Nadège Chrétien et Natacha Samson, « c’est une question de confiance entre nous et les Ruchers du Pays Blanc, avec la possibilité de travailler sur des circuits courts en privilégiant les valeurs de notre territoire ».